Le Club Maître CoQ Avantages
Je me connecte
Ou


Mot de passe oublié
Je m'inscris
Ou

Solo Maître CoQ : Les bretons à l'honneur !

 

  • Course n°3 pour Anthony Marchand (Ovimpex – Secours populaire)

  • Course n°4 pour Damien Cloarec (Saferail)

  • Corentin Douguet (Sofinther – Un Maillot pour la vie) en tête et Will Harris (Artemis 77) pour les bizuths

Après la domination britannique de la veille, c’est au tour des Bretons de prendre le contrôle de la deuxième journée de compétition de la Solo Maître CoQ. Les conditions de navigations plus musclées ont en effet réussi à Anthony Marchand (Ovimpex – Secours populaire) vainqueur de la première manche et à Damien Cloarec (Saferail) pour la seconde course du jour. Au classement général provisoire, Corentin Douguet (Sofinther – Un Maillot pour la vie) prend la tête devant Damien Cloarec et Alan Roberts (Vasco de Gama)  sans oublier le premier bizuth Will Harris (Artemis 77).

En ce deuxième jour de course, les 22 figaristes de la Solo Maître CoQ, ont rencontré des conditions météorologiques plus sportives avec un vent d’Est –Sud-Est bien établi d’une bonne quinzaine de nœuds. Fidèle à son programme, le comité de course aura lancé deux parcours côtiers de 15 milles nautiques en baie des Sables d’Olonne. Les deux manches du jour auront été principalement disputées entre le Carantécois Damien Cloarec et les Lorientais Anthony Marchand et Corentin Douguet plus à l’aise dans cette météo. Le bizuth Will Harris fait également une belle opération en jouant à plusieurs reprises les trouble-fêtes sur l’eau, terminant 4e et 5e.

Seul ombre au tableau, l’abandon de Théophile Moussion (#théoenfigaro) suite à une collision avec Cécile Laguette (Cécile chercher sponsors). Ce dernier va profiter de la journée de réserve de demain afin de réparer son Figaro Beneteau.

Ils ont dit :

Anthony Marchand (Ovimpex – Secours Populaire) :

« C’était une très bonne journée même si j’ai fait quelques erreurs sur la deuxième manche. En effet alors que je passe en tête à la bouée de dégagement je décide d’empanner sur le bord de portant alors qu’il ne le fallait pas. J’étais persuadé que ça ne le faisait pas en direct. C’est ainsi que j’ai bêtement perdu des places, surtout que j’ai fait deux fois la même erreur sur le même parcours. Ca m’a un peu agacé. Pour autant c’est une bonne journée avec une victoire sur la première manche du jour et une quatrième place sur la suivante. Vitesse et manœuvres, tout s’est bien passé, ça tire un peu dans les bras et la journée de repos de demain va faire du bien. »

 
Damien Cloarec (Saferail) : 

« Deuxième et premier, c’est parfait ! Faut pas s’emballer mais il est vrai que ça a plutôt bien marché pour moi aujourd’hui. Je vais vite, plutôt au bon endroit, je suis lucide et pourtant il y avait de l’air donc c’était pas mal physique. Mais au final j’ai eu la pèche jusqu’au bout et c’est top. En venant sur la Solo Maître CoQ,  mon objectif était de faire dans les dix, donc faire des manches comme ça, c’est complètement dingue ! Hier, j’ai fait deuxième à la manche n°1 et me suis raté sur le deuxième parcours, aujourd’hui, avec Tanguy Leglatin, on s’est dit : « on ne craque pas ! » Je suis très content de mon retour sur le circuit Figaro et j’espère que mon amie qui passait son concours d’instit a eu une aussi bonne journée que la mienne. »

 
Will Harris (Artemis 77) :

«Je suis content de moi depuis le début de l’épreuve. Je navigue de façon très régulière. Pour l’instant je n’ai pas de mauvaises manches au classement général. Sur l’eau je ne prend pas de risque, je navigue sereinement en essayant de limiter les erreurs et de faire le plus simple possible. Mon secret ? Aujourd’hui j’ai bu beaucoup d’eau pour limiter les crampes et puis je suis bien entouré. J’ai toute l’équipe Artemis Offshore Academy derrière moi et Tanguy Leglatin qui est toujours de bons conseils. Les autres figaristes anglais sont aussi d’excellents partenaires d’entraînements. »

 
Justine Mettraux (Teamwork) :

« Ce sont mes deux premières journées de parcours côtiers en figaro et je ne savais pas trop à quoi m’attendre. Je pense qu’en moyenne, j’ai limité les dégâts. Ce sont des journées où on peut vite faire une erreur et perdre beaucoup. Pour moi ça s’est globalement bien passé. La deuxième manche, c’était un peu moins bien avec un enroulé de bouée pas très propre qui m’a coûté cher. Pour l’instant je manque un peu de confiance lors des regroupements aux marques mais je me rattrape sur d’autres points. J’ai une bonne vitesse, je prends des départs corrects et j’arrive à être dans le coup, c’est positif. Sur la grande course, on va avoir des conditions plus maniables et je m’en réjouis d’avance. »

 
Marc Noesmoen (Team Vendée Formation) :
« C’est la première fois que je navigue sur des parcours côtiers avec autant de monde donc ça fait bizarre. J’ai un peu d’appréhension et encore du mal à attaquer dès le début mais je commence à prendre mes marques. Je sais qu’en vitesse je suis à l’aise et tactiquement j’en encore quelques petites lacunes à corriger. Aujourd’hui, ce n’était stratégiquement pas simple, il fallait bien prendre en compte les petits effets de site que l’on avait sur l’eau. Et je pense que beaucoup se sont fait piéger sur ces détails.  Ma présence sur la Solo Maître CoQ me permet de faire un entrainement grandeur réelle avec mes concurrents. Bien sûr je fais des erreurs sur l’eau mais je préfère en faire aujourd’hui pour ne plus les reproduire ensuite, c’est ainsi que l’on progresse. »
 

Classement

Liste des inscrits

Infographie des skippers

Programme

Les photos de la Solo Maître CoQ 2016

Cartographie

Source Solo Maître CoQ / Laure Lunven De Hercé

En poursuivant votre navigation sur Maître CoQ, vous acceptez l'utilisation de Cookies pour réaliser des statistiques de visites.