Le Club Maître CoQ Avantages
Je me connecte
Ou


Mot de passe oublié
Je m'inscris
Ou

Solo Maître CoQ : départ de la grande course

  • Deux rappels individuels

  • Petits airs attendus sur la première journée

Le départ de la grande course de la Solo Maître CoQ a été donné ce jeudi 21 avril à 12h00 dans des conditions météorologiques très erratiques. Pressés d’en découdre sur cette dernière manche de coefficient 3, les 22 figaristes se sont élancés sans encombre sur les 350 milles nautiques du parcours à l’exception de deux rappels individuels.

Au briefing de ce jeudi matin, la flotte de la Solo Maître CoQ était très concentrée sur le bulletin météorologique et les intentions du comité de course. Malgré des conditions de vent très faibles, les organisateurs de l’épreuve sablaise ont maintenu leur programme. A savoir une dernière manche dont les principales étapes sont, pour rappel :

Départ en baie des Sables

L’île de Ré et ses dangers à laisser à tribord

Belle-Ile à laisser à bâbord

Le phare des Birvideaux à contourner et à laisser à bâbord

Belle-Ile à laisser à bâbord

Bouée « Mich’Bot » mouillée en baie des Sables à laisser à tribord

Bouée marque spéciale dans l’ouest de l’île d’Oléron à laisser à bâbord

Retour vers La Palisse en laissant l’île de Ré à bâbord

Balisage du Pont de l’île de Ré à respecterLigne d’arrivée en baie des Sables

C’est donc à 12h08 et dans un vent d’Est-Sud-Est d’à peine 5 nœuds que la flotte de la 13e édition de la Solo Maître CoQ a pris le départ de cette grande boucle. Parmi les plus inspirés sur la ligne, on retrouvait Claire Pruvot (Port de Caen-Ouistreham) et Anthony Marchand (Ovimpex - Secours populaire). Arnaud Godard-Philippe (Faun Environnement) et Alan Roberts (Vasco de Gama), un peu trop pressés, ont pris un départ anticipé. Une fois leur erreur réparée, ils ont pu mettre le cap vers l’île de Ré. Avec cette météorologie très clémente, les premiers bateaux sont attendus au pont de l’île de Ré en début de soirée.

Ils ont dit:

Andrew Baker (Artemis 64) :« La Solo Maître CoQ est ma première course en solitaire sur le circuit Figaro Beneteau de l’année. Et pour l’instant, je suis assez content de ma prestation sur les deux premières journées. Tout n’est pas encore parfait mais j’apprends beaucoup et je ne suis pas loin de rentrer dans le top 10. Cette épreuve est un excellent entraînement. Je fais des tests de vitesse, je prends le pouls de la flotte et j’en profite un maximum pour apprendre et prendre des notes. Aujourd’hui, nous changeons d’exercice avec la grande course. La principale difficulté sera le manque de vent en début de parcours mais ça va être intéressant. Il faudra composer avec quelques nœuds et un peu de courant. On va certainement beaucoup s’observer à bord des bateaux, voir qui fait quoi et qui avance plus vite. Après le passage du pont de l’île de Ré, le vent devrait rentrer et ce devrait être normalement plus simple en stratégie.»

Andrew Baker (Artemis 64) prendra pour la seconde fois le départ de la grande course

Hugh Brayshaw (Artemis 23) :« Après deux jours de compétition, je suis bien fatigué. Je n’ai pas l’habitude de faire des régates inshores en solo. C’est nouveau, très fatiguant mais je suis ravi. Et puis je suis très heureux de découvrir le circuit Figaro Beneteau. J’essaie de faire au mieux, de naviguer le plus simplement et d’engranger un maximum d’expérience sur cette épreuve en vue du championnat de France. Aujourd’hui : place à l’offshore ! Je sais que les 18 premières heures vont être difficiles. Pour rejoindre l’île de Ré, il va falloir composer avec un vent très faible et un peu de courant. Les fichiers météo ne sont pas très clairs pour le début de course, il peut donc se passer plein de choses. J’espère juste que ce sera plus simple après la première nuit, quand le vent sera rentré. »

Classement

Liste des inscrits

Infographie des skippers

Programme

Les photos de la Solo Maître CoQ 2016

Cartographie

 Source Solo Maître CoQ / Laure Lunven De Hercé

En poursuivant votre navigation sur Maître CoQ, vous acceptez l'utilisation de Cookies pour réaliser des statistiques de visites.