Transat Jacques Vabre - Episode 3 : une stratégie à long terme

30 octobre 2019

News Course#3

Yannick Bestaven et Roland Jourdain misent sur le long terme

Le duo Maître CoQ a fait un choix engagé : prendre une option à 90 degré de la route, aller se confronter aux éléments forts – qui font dire à Louis Burton, skipper de Bureau Vallée qui navigue à leurs côtés : « Les casques sont prêts car chez nous c’est la guerre, ce sont des conditions rapides et toniques ! » – est un choix audacieux et porté sur une stratégie à long terme.

En effet, l’IMOCA Maître CoQ toujours aux coudes à coudes avec Hugo Boss et Bureau Vallée poursuit son chemin à l’ouest dans l’espoir de toucher des vents portants. Cependant, l’avancée du train dépressionnaire est un peu différente des prévisions initiales. Le groupe des 5* se retrouvent au près, face au vent et non au portant comme espéré.

A contrario, l’option Est semble plus rapide que ce qui était prévu… d’où les écarts de route importants entre le groupe de l’ouest et ceux qui ont choisi la route plus directe le long des côtes portugaises.

Néanmoins, ces derniers seront très certainement ralentis par une bulle anticyclonique à la latitude de Gibraltar.

Yannick et Roland devront aussi traverser cette barrière anticyclonique mais leur angle d’attaque en sortie, vers le Pot au Noir, sera meilleur…

*Le groupe des 5 : Bureau Vallée, Hugo Boss, Malaysia, Prysmian Group et Maître CoQ,

Transat Jacques Vabre 2019 - Pot au noir
En poursuivant votre navigation sur Maître CoQ, vous acceptez l'utilisation de Cookies pour réaliser des statistiques de visites.