Jour 8 : Alizés accrochés, sourire retrouvé !

17 novembre 2022

Si le podium de la 12e édition de la Route du Rhum-Destination Guadeloupe a été révélé hier avec les arrivées de trois trimarans Ultim : Charles Caudrelier (Groupe Edmond de Rothschild), François Gabart (SVR-Lazartigue) et Thomas Coville (Sodebo), il reste encore 109 solitaires en mer qui bataillent. Il y a du jeu à tous les étages, de vraies courses dans la course. C’est là tout l’ADN de cette mythique transat éclectique qui réunit, pas moins de six classes, des marins professionnels et des amateurs éclairés. 

Pendant qu’hier,  Charles Caudrelier coupait la ligne en grand vainqueur de la Route du Rhum dans sa catégorie, Yannick tentait de s’extirper d’une zone sans vent, en vain ! La faute à l’anticyclone des Açores qui est placé pile sur la route qui mène Maître CoQ V et ses concurrents aux Antilles. Une situation tout aussi difficile à gérer que les fronts froids des premiers jours : ne rien pouvoir faire ou presque, subir. « J’étais en permanence sur les réglages. Le moindre souffle était exploité. Usant moralement et physiquement. Comme d’habitude dans ce type de météo, les fichiers ne correspondent pas à la réalité du terrain. La stratégie à  adopter n’est donc pas facile à trouver. »

Ce matin encore, le skipper Maître CoQ se battait dans des grains pluvieux sans vent : « C’est le bazar! » témoignait-il.

Mais, après avoir mis le clignotant à gauche, cap au sud, le vent portant tant attendu s’est présenté dans les voiles de Maître CoQ V qui a retrouvé une vitesse respectable pour le plus grand bonheur du Rochelais : « Ça y est !!! Enfin sorti des torpeurs de la dorsale qui nous a scotchés un bon moment. Le prix à payer était cher pour sortir de là. Mais, je peux enfin vous dire qu’on a touché les alizés ! Nous devrions arrivés dans 4 jours en Guadeloupe
On va continuer d’être prudent avec ce nouveau Maître CoQ V. C’est un vrai bonheur de glisser dans les alizés. »

Au programme des 1830 milles qui séparent notre duo de la ligne devant Pointe-à-Pitre, une course de vitesse avec des vents portants, tout en gardant une vigilance soutenue puisque des grains modifiant la force et l’angle du vent ne sont pas à exclure….

Vidéo envoyée ce jeudi à 15h

………..
Au positionnement de 16h :

📍 13e
💯 Vitesse :  14,1 noeuds
🏁 Distance de l’arrivée :  1849 milles

Suivez la course de Yannick via notre cartographie >>