Le Club Maître CoQ Avantages
Je me connecte
Ou


Mot de passe oublié
Je m'inscris
Ou

Jérémie Beyou au niveau des Kerguelen

2 décembre 2016

Jérémie Beyou continue sa belle cavalcade dans l’Océan Indien. Le skipper de Maître CoQ est quatrième du Vendée Globe vendredi matin, alors qu’il tente d’échapper à une dépression tropicale venue de Madagascar.

Toujours accompagné de Paul Meilhat dans son sillage – une grosse dizaine de milles entre les deux hommes -, Jérémie Beyou évolue ce vendredi matin au niveau de la longitude des îles Kerguelen qu’il a dû laisser dans son sud. En effet, une dépression tropicale venue de Madagascar menace derrière, le skipper de Maître CoQ tentant d’y échapper en faisant une route la plus rapide possible vers l’Est. Ce n’est qu’après le passage de cette dépression qu’il pourra incurver sa trajectoire vers le Sud et raccourcir la route, comme ont pu le faire les deux leaders du Vendée Globe, Alex Thomson et Armel Le Cléac’h.

Jérémie, qui connaissait depuis mercredi quelques soucis avec une voile bloquée au niveau du hook (ce crochet qui maintient la grande voile d’avant en haut du mât), a enfin réussi à réparer et affaler (decendre) son gennaker, la fameuse voile bloquée. Alors qu’il pensait monter au mât pour effectuer cette opération délicate dans les conditions actuelles, Jérémie n’a même pas eu besoin de prendre ce risque ou de se dérouter vers une mer plus calme. Excellente nouvelle, l’aventure du résistant Monsieur Beyou peut continuer !

En poursuivant votre navigation sur Maître CoQ, vous acceptez l'utilisation de Cookies pour réaliser des statistiques de visites.