Le Club Maître CoQ Avantages
Je me connecte
Ou


Mot de passe oublié
Je m'inscris
Ou

3è à Roscoff et 2è au classement général provisoire

18 juin 2014

Au cœur d’une nuit ventée Jérémie Beyou a franchi la ligne d’arrivée de la deuxième étape de la Solitaire du Figaro, à 2h 25′ 47 », près d’une heure après le vainqueur Yann Eliès (Groupe Quéguiner – Leucémie espoir) et 32 secondes avant celui qui ne l’a pas lâché d’une longueur durant ces 3 jours, Fabien Delahaye (Skipper Macif).

Solitaire du Figaro 2014 - Maître CoQ - Jérémie Beyou : 3è à Roscoff et 2è au classement général provisoire

Il l’avait dit : il fallait absolument être devant au passage des îles Scilly, avant la dernière traversée de la Manche, pour espérer faire une performance sur cette étape comme au classement général. Jérémie Beyou l’a fait mais ce n’était pas si simple.
Après avoir quitté la baie de Plymouth dimanche soir, la flotte a tracé, sous spi, vers le Cap Lizard. Dans un vent variable tant en force qu’en direction, les skippers ont ensuite doublé les îles Scilly avant d’entrer en mer Celtique dans un vent de Nord Est forcissant.

Au passage du Fastnet, la flotte, très groupée, a enroulé le phare sous spi, à la faveur d’une brise d’Est très faible. En 3è position, le skipper Maître CoQ était devant le « paquet » dont il n’a jamais pu se défaire.
En 2è position aux Scilly, Jérémie s’est calé à l’Est de la flotte pour bénéficier du vent de secteur Nord Est forcissant en soirée. Il a franchi la ligne d’arrivée à Roscoff en 3è position derrière Yann Eliès et Corentin Horeau (Bretagne-Crédit Mutuel Performance).

Au classement général provisoire, Jérémie prend la deuxième place à 1 mn 43 sec du leader, Fabien Delahaye.

Jérémie Beyou :  » Au Cap Lizard je suis passé trop à terre. Dans un cas pareil, on prend 15 places de retard, il faut se les refaire un par un, c’est long ! A chaque marque (Irlande, Fastnet, …), je passe 3è, juste devant le paquet mais je n’ai jamais pu m’en défaire. Tout au long de l’étape, le vent était très variable. Cela a occasionné des changements au classement. Yann est parti par devant. Avec Corentin (Horeau ndlr), nous n’avons jamais pu nous séparer du groupe depuis le Fastnet. J’avais au moins 20 mecs aux fesses ! Je me disais que faire tout ce boulot là pour ne pas terminer sur le podium à Roscoff chez moi, c’était impossible ! A l’arrivée, Fabien a eu un meilleur angle pour finir, cela s’est joué à une longueur. »

Le pilote automatique t’a joué des tours ?
« J’ai eu des soucis de pilote depuis lundi après-midi, mais on va régler ça pendant l’escale à Roscoff.  J’ai pas mal barré mais, de temps en temps, il voulait bien fonctionner quand-même. Cela m’a plus handicapé au niveau du sommeil qu’en terme de performances. »

Encore un podium, puis une 2è place au général, c’est satisfaisant ?
« Je ne pouvais pas ne pas être sur le podium ici alors que j’avais un comité d’accueil sur l’eau et que j’arrive chez moi… L’écart avec le premier au classement général, ce n’est pas grand-chose. Je pense qu’il ne faut pas griller ses chances sur les deux premières étapes pour rester placé au classement général. Et pourtant, parfois, on a envie de partir, de tenter des options… Mais il faut rester raisonnable et gratter place par place. C’est fatigant mais c’est positif. »

A mi-parcours, le match est ouvert ?
« On est au pied de la troisième étape, pour moi c’est l’étape charnière. Je n’ai pas le droit de prendre 20 minutes. Elle sera costaud et elle sera peut-être la plus dure à mener même si elle n’est pas la plus longue. »

Un anniversaire de circonstance
Il y a exactement 30 ans, Jérémie traversait la Manche pour la première fois. C’était sur le bateau familial, Paddington, entre Plymouth et Roscoff, dans des conditions météo très musclées… Il avait à peine 8 ans.

Ordre d’arrivée à Roscoff
1 – Yann Eliès (Groupe Quéguiner-Leucémie espoir)
2 – Corentin Horeau (Bretagne-Crédit Mutuel Performance) à 58m 22s
3 – Jérémie Beyou (Maître Coq) à 59m 46s
4 – Fabien Delahaye (Skipper Macif 2012) à 1h00
5 – Gildas Mahé (Interface Concept) à 1h 03m 11s
6 – Adrien Hardy (Agir Recouvrement) à 1h 10m 56s
7 – Alexis Loison (Groupe Fiva) à 1h 11m 03s
8 – Charlie Dalin (Normandy Elite Team) à 1h 11m 44s
9 – Gildas Morvan (Cercle Vert) à 1h 13m 16s
10 – Corentin Douguet (Un maillot pour la vie) à 1h 23m 25s
 

Classement général provisoire après 2 étapes et avant jury
1. Fabien Delahaye (Skipper Macif 2012)
2. Jérémie Beyou (Maître CoQ) + 1 mn 43 sec
3. Alexis Loison (Groupe Fiva) + 3 mn 18 sec
4. Corentin Horeau (Bretagne-Crédit Mutuel Performance) + 15 mn 13 sec
5. Charlie Dalin (Normandy Elite Team) + 16 mn 15 sec
6. Gildas Morvan (Cercle Vert) + 21 mn 15 sec
7. Adrien Hardy (Agir recouvrement) + 28 mn 23 sec
8. GIldas Mahé (Interface Concept) + 33 mn 12 sec
9. Thierry Chabagny (Gedimat) + 39 mn 8 sec
10. Paul Meilhat (SMA) + 53 mn 14 sec
… 38 inscrits

En poursuivant votre navigation sur Maître CoQ, vous acceptez l'utilisation de Cookies pour réaliser des statistiques de visites.