Exigeant et de qualité, découvrez l’élevage Label Rouge pour les volailles

La filière volaille a été la première à obtenir le Label Rouge en 1965. Mais qu’est-ce que cela signifie concrètement ? Des conditions d’élevages au métier d’éleveur, à l’alimentation, la santé, les lieux et l’abattage, découvrez tout ce que vous voulez savoir sur l’élevage de poulet Label Rouge.

Qu’est-ce qu’un élevage de poulet Label Rouge ?

L’élevage de poulet Label Rouge répond à de nombreuses exigences afin de proposer aux consommateurs une volaille de qualité supérieure, tout en respectant un cahier des charges strict. On pourrait rapprocher le cahier des charges en bio à celui du Label Rouge puisque de nombreux éléments correspondent.

Comment réussir un élevage Label Rouge ? Quelles conditions faut-il respecter ?

Pour bien commencer son élevage Label Rouge, il est impératif de choisir des souches de poulet rustique dont la qualité de la chair est reconnue et dont la croissance est lente. Il est nécessaire de lui offrir des conditions de vie plus satisfaisantes, avec un accès en liberté ou en plein air, via un parcours extérieur d’au moins 2 m² par poulet. L’abattage peut être fait après 81 jours minimum, la même durée que pour les poulets biologiques. La taille d’un poulailler Label Rouge doit faire 400 m² maximum.

Le métier d’éleveur Label Rouge

Devenir éleveur Label Rouge demande beaucoup d’investissement. Par exemple la surface du parcours de l’exploitation augmente considérablement les frais. Être éleveur Label Rouge est un choix à part entière, mais le jeu en vaut la chandelle car la demande chez les consommateurs est forte, et ce type d’élevage est amené à croître largement à l’avenir. De plus, des subventions régionales ou de coopérative existent pour aider de jeunes éleveurs Label Rouge à s’installer.

L’élevage de volailles Label Rouge en France

La filière avicole Label Rouge est bien développée en France. En 2020, ce sont plus de 5 000 éleveurs qui ont obtenu le label, contrôlé par plusieurs dizaines d’Organismes de Défense et de Gestion (ODG). Environ 2/3 des volailles Label Rouge sont vendues en grandes et moyennes surfaces. Selon le Syndicat National des Labels Avicoles, plus de 50% des poulets entiers achetés par les ménages français en 2019 étaient certifiés Label Rouge. Et les exportations vers l’étranger de volailles fermières Label Rouge par les abattoirs français ont quasi doublé entre 2009 et 2019, passant de 4000 à près de 7000 tonnes !

L’alimentation des poulets Label Rouge

L’alimentation des poulets Label Rouge est un point de vigilance important. Une des caractéristiques des cahiers des charges poulets Label rouge est d’avoir une alimentation d’origine végétale complémentée en vitamines et minéraux dont 75% minimum de céréales. Son régime alimentaire ne comporte pas de produits d’origine animale, à ’exception des produits laitiers pour certaines productions. De plus, en ayant accès à un vaste parcours, les volailles Label Rouge se nourrissent d’insectes et de vers. C’est un apport très bénéfique au poulet. À titre de comparaison, l’alimentation des volailles de chair bio est tout aussi qualitative, mais sensiblement différente. En effet, un élevage bio nécessite une alimentation issue à 95% de matières premières agricoles biologiques. Le cahier des charges impose aussi une quantité minimale d’au moins 20 % quant à la part de la ration qui doit être produite sur l’exploitation, ou bien par une exploitation biologique régionale.

La santé des poulets Label Rouge

Conformément à la réglementation pour toutes les volailles, les éleveurs de poulets Label Rouge n’utilisent des traitements antibiotiques qu’en cas de maladie, et privilégient prévention et vaccination pour éviter que les maladies fréquentes n’apparaissent. Globalement, les éleveurs Label Rouge œuvrent avec exigence au bien-être animal et s’inspirent souvent des pratiques en bio. D’ailleurs, il est important de rappeler que, même en bio, un traitement allopathique peut être autorisé (une fois par an) pour les volailles de chair.

Les surfaces et le lien au sol des élevages Label Rouge

Les poulets label rouge Maître CoQ sont élevés en plein air : les éleveurs garantissent aux poulets un vaste parcours extérieur avec au moins 2 m² par animal. Ces parcours sont ombragés et herbeux pour apporter aux animaux tout ce dont ils ont besoin. 

Certains poulets Label Rouge sont élevés « en liberté » : l’espace extérieur doit être illimité. En ce qui concerne le parcours extérieur des volailles bio, la réglementation exige entre 4 et 15 m² selon les espèces, comme les poulets, les pintades, les canards, les dindes et les oies. Pour les espaces de vie intérieurs, au moins 10 m² par animal sont requis. 

L’abattage maîtrisé des poulets Label Rouge pour plus de qualité

Comme pour toutes les volailles, les conditions d’abattage du poulet Label Rouge sont très encadrées pour réduire le stress des animaux. La durée du transport entre l’élevage et l’abattoir doit être inférieure à 3 heures et la distance entre l’élevage et l’abattoir inférieure à 100 km. Puis, les volailles doivent bénéficier d’un temps de récupération, suite au transport, d’au moins 30 minutes avant abattage. Les poulets sont étourdis sous éclairage faible avant d’être saignés. La saignée ne doit pas excéder 1 minute et 35 secondes. Afin qu’elle soit labellisée, la volaille doit peser au minimum 1000 grammes. Les volailles sont ensuite emballées avec soin avec le macaron Label Rouge, cela permet de les identifier facilement.