Elevage de poulets de chair bio : veiller au bien-être animal dans les élevages

Grâce à leurs conditions d’élevage optimales et leur alimentation soignée, les poulets de chair bio rencontrent un franc succès auprès des consommateurs. Le point sur leurs conditions de vie, leur santé et leur alimentation…

Des conditions d’élevage propices au bien-être animal

Attachées à certaines valeurs, les conditions d’élevage des poulets de chair bio visent à préserver autant que possible la santé et le bien-être des volailles, mais aussi à offrir une viande de grande qualité de plus en plus appréciée des consommateurs.

En vertu du cahier des charges de l’agriculture biologique, les volailles doivent par exemple disposer d’un parcours extérieur en accès libre en journée, pendant au moins un tiers de la durée de l’élevage. Toutefois, ce seuil est largement dépassé dans les faits : les volailles françaises bio de Maître CoQ passent ainsi près de la moitié de leur vie en parcours extérieur !

Quant aux bâtiments d’élevage, ils sont limités à 480 m2 au maximum selon les contraintes réglementaires de l’aviculture bio, ce qui favorise une atmosphère familiale au sein de l’exploitation. Côté densité, elle est limitée à 10 animaux par m2 dans le bâtiment. À l’extérieur, chaque poulet dispose d’au minimum 4 m2 sur le parcours. Cet espace généreux contribue non seulement au bien-être des animaux, mais aussi à leur maintien en bonne santé.

En parallèle, les éleveurs de poulets de chair bio favorisent les traitements préventifs pour limiter l’usage des antibiotiques. Et lorsqu’un traitement curatif doit être administré, ce sont d’abord les médicaments d’origine naturelle qui sont privilégiés (phytothérapie).

Élevage de volaille bio : des réglementations rigoureuses

Pour obtenir le label bio, les élevages de poulets de chair bio Maître Coq doivent répondre à un certain nombre d’exigences :

  • faire le choix de races à croissance lente ou à défaut pratiquer un âge minimal d’abattage fixé à 81 jours pour les poulets pour les races conventionnelles ;
  • fournir une alimentation contenant au moins 95% de matières premières biologiques et issue à 20% de l’exploitation elle-même ou d’une exploitation biologique de la même région administrative ou plus largement territoire nationale ;
  • respecter l’interdiction des facteurs de croissance et aliments OGM durant les parcours en accès libre notamment.

Pour obtenir le label bio, les éleveurs de poulets de chair bio sont suivis par un organisme certificateur, et leur élevage fait l’objet d’un audit annuel.

De par leur logement plus spacieux, leur alimentation soignée, leur santé préservée et leurs bonnes conditions de vie générales, les poulets de chair bio Maître CoQ offrent une viande généreuse en goût, dans le respect des animaux et de la planète.