Le Club Maître CoQ Avantages
Je me connecte
Ou


Mot de passe oublié
Je m'inscris
Ou

Solo Maître CoQ : Coup de Trafalgar !

 
  • La planchiste Hélène Noesmoen marraine de l'épreuve

  • 1ère manche pour Alan Roberts et 2e pour Nick Cherry 

  • Général provisoire: 1. Nick Cherry 2. Alan Roberts 3. Corentin Douguet

 Le coup d’envoi de la 13e édition de la Solo Maître Coq a été donné ce lundi 18 avril par la triple championne du monde junior de RS:X, Hélène Noesmoen en baie des Sables d’Olonne. Pour cette première journée de compétition, deux parcours côtiers d’une quinzaine de milles ont été effectué dans de petits airs et respectivement remportés par les anglais Alan Roberts (Vasco de Gama) et Nick Cherry (Redshift).

Une journée aux couleurs de l’Union Jack :

Conformément aux conditions annoncées la veille, les organisateurs de la Solo Maître CoQ ont dû composer, pour cette première journée de compétition, avec un vent faible de secteur Est-Sud-Est. Malgré cette météo marine capricieuse, le comité de course a réussi à lancer deux manches. Un premier parcours de 17,5 milles nautiques gagné par le britannique Alan Roberts (Vasco de Gama) à la barbe de Damien Cloarec (Saferail) - qui avait pourtant mené la danse depuis le départ - et Corentin Douguet (Sofinther – Un maillot pour la vie).

La deuxième course, initialement longue de 18,8 milles nautiques, a été réduite de 4,4 milles par manque de vent. Là encore la victoire revient à un sujet de sa Majesté. Le britannique Nick Cherry (Redshift) s’est imposé devant son compatriote Will Harris (Artemis 77) et la suissesse Justine Mettraux (Teamwork).  

Ainsi montent sur le podium de ce premier jour de course, Nick Cherry (Redshift), Alan Roberts (Vasco de Gama) et Corentin Douguet (Sofinther – Un maillot pour la vie). Du côté des bizuths, il faut noter la jolie prestation d’Aymeric Decroocq  (Bretagne CMB Espoir) qui prend la 4e place au classement général provisoire et la première place au classement des bizuths.

Une marraine d’exception :

Petite sœur de Marc Noesmoen (Team Vendée Formation) et triple championne du Monde junior de RS:X, la sablaise Hélène Noesmoen a profité d’un peu de repos pour donner le départ des deux manches du jour. Soutenue par Maître CoQ sur le circuit mondial et en préparation pour les JO 2020 de Tokyo, Hélène sera à Hyères à la fin de la semaine pour l’étape française de la Coupe du Monde de RS:X. Souhaitons que son passage sur le plan d’eau des Sables portera chance à son ainé.
Solo Maitre CoQ - Helene Noesmoen

Nick Cherry (Redshift) :

« La journée a été excellente. Sur la première course le match a été très intense. J’ai fait une faute sur la fin avec un mauvais empannage et Alan Roberts en a profité. Mais je suis très content de ma quatrième place. Sur la deuxième course, ça s’est super bien passé. J’ai contourné la première bouée de dégagement en tête et ensuite j’ai contrôlé la flotte. Juste Mary Rook m’a fait un peu peur. Je suis très heureux de prendre la première place au classement général bien que tout reste à faire. »

Mary Rook (Artemis 37) :

« J’ai passé une superbe journée. La première course a été un peu difficile mais c’était intéressant avec beaucoup de changement de vent et donc pas mal de stratégie. La seconde manche était vraiment cool. Je suis passé troisième à la première marque puis deuxième à la suivante. J’ai fait quelques erreurs avant la fin et termine quatrième mais c’était super. Je suis contente de ce que j’ai fait car jusqu’à présent je n’ai pas beaucoup navigué sur ce bateau et toutes les navigations sont de bons entrainements. Aujourd’hui, c’était instructif ! »

 

Aymeric Decroocq (Bretagne – CMB Espoir) :

« Bien sûr, je suis content de ma prestation sur cette première journée pour autant je ne m’enflamme pas car, justement, c’est une première journée. Sur l’eau ça ne m’a pas paru très compliqué même si quelques Anglais ont réussi à m’embêter.  Je reste  serein et je vais continuer à bien travailler et me reposer pour être en forme demain. Physiquement, c’était assez facile pour autant au niveau stratégie il fallait être opportuniste, il y avait une évolution droite à prendre en compte tout au long de la journée. Même si on le savait, cela reste difficile à gérer sur l’eau surtout sur de petits bords. Je ne pense pas avoir fait de grosses erreurs. »

 

Alan Roberts, « Vasco de Gama » :

« J’ai bien commencé la Solo Maître CoQ avec un bon départ sur la première course. J’ai réussi à bien jouer et à remporter cette première manche. Sur la seconde course, je savais que tout allait se passer à la droite du plan d’eau. J’ai essayé de conserver ce côté mais, à un moment, je me suis tenu à gauche. Il ne fallait pas et j’ai perdu du terrain. Pour autant j’ai réussi à revenir sur la fin. C’était une bonne journée. Par contre il y a avait beaucoup de méduses en baie, j’en ai pris une dans la quille et j’ai été obligé de manœuvrer pour la dégager.  J’espère que demain le terrain de jeux sera propre ! » 

 

Arnaud Godard Philippe, « Faun Environnement » :

« C’était un peu compliqué sur l’eau pour moi. J’aurai pu faire mieux mais ce ne sont pas vraiment mes conditions préférées de navigation. Je ne suis pas super à l’aise en vitesse, il faut que je trouve d’où ça vient. Du coup tactiquement c’est plus difficile, tu ne peux pas aller comme tu veux où tu veux.  Et puis ça navigue bien, il faut que je me mette rapidement au niveau car la flotte est bien homogène et la moindre erreur est vite sanctionnée. »
 

Classement

Liste des inscrits

Infographie des skippers

Programme

Les photos de la Solo Maître CoQ 2016

Cartographie

Source Solo Maître CoQ / Laure Lunven De Hercé

 
 

En poursuivant votre navigation sur Maître CoQ, vous acceptez l'utilisation de Cookies pour réaliser des statistiques de visites.