Le Club Maître CoQ Avantages
Je me connecte
Ou


Mot de passe oublié
Je m'inscris
Ou

RS:X / Un championnat du monde en demi-teinte pour Hélène mais formateur

De retour en France, après les championnats du monde de RS:X à Eilat (Israël), Hélène nous livre ses impressions sur cette semaine de navigation en Mer Rouge au contact des meilleures veliplanchistes olympiques de la planète. Chez les hommes le titre a été remporté par Piotr Myszka et chez les femmes par Malgorzata Bialecka, tous les deux polonais. Du côté des tricolores Charline Picon est 6ème et Louis Giard termine 5ème.

Hélène, comment as-tu préparé et débuté ces championnats du monde ?

Hélène Noesmoen : "J'étais arrivée sur place une semaine avant pour m’entraîner et découvrir tous les secrets de ce plan d'eau. Mais les conditions que nous avons rencontré pendant la semaine de compétition n'avaient rien à voir avec celles de la semaine précédente. Le vent nous a joué des tours, rendant la tache bien compliquée pour le comité de course : nous n'avons pu valider que 7 manches sur les 6 jours de course (sur les 12 prévues initialement plus la medal race)."

"En raison du nombre important de compétitrices, nous étions réparties en deux flottes, avec deux journées de qualification puis des phases finales dans lesquelles la flotte est définitivement séparée en deux : poule or et poule argent."

"Bien décidée à me qualifier pour la poule or, j'ai pris de bons départs sur les journées de qualification. S'ensuivent des remontées au vent très tactiques, avec des bascules de vent soudaines et importantes. La bouée au vent étant proche de la côte, il était bien difficile de les voir venir ! Souvent en décalée sur ces bascules, l'avantage que j'avais pris au départ s'est vite réduit au fil des virements et des croisements de flotte. Je me classe 16ème, 23ème, 19ème et 22ème sur les manches de qualification, des résultats ne me permettant pas d'atteindre la poule or."

Helene Noesmoen - Championnnat du Monde de RSX - Eilat - Israël

Non qualifié dans la poule Or, tu continues alors la compétition dans la poule Argent. Que c'est il passé ?

H.N."Je poursuis donc la semaine en poule argent, c'est à dire dans la seconde moitié du classement. Je revois alors mes objectifs, en prenant ce championnat comme une opportunité supplémentaire pour prendre de l'expérience et apprendre de mes erreurs. Le but deviens alors de comprendre ce plan d'eau bien tactique et le comportement à adopter. Je me dis que la prochaine fois que je rencontrerai de telles conditions il ne sera pas question de passer à côté !"

"Mais la fin de la semaine a été très compliquée au niveau météo. Nous n'avons pu courir qu'un seul jour sur la suite de la semaine, le vent n'étant pas au rendez-vous... Je prends alors plus de risques et tente des options tactiques variées. Malheureusement le peu de manches courues ne m'a pas suffit pour trouver la clé de ce plan d'eau bien tordu. Sur ces manches je me classe 20ème, 22ème et 20ème. Des résultats proches alors que j’ai le sentiment d’avoir régaté de manière bien différente sur ces 3 manches ! Nous avons ensuite effectué plusieurs tentatives de départ sans succès ainsi qu'une manche bien entamée mais qui a été annulée car le vent est tombé au cours de celle ci."

50ème au classement de l'épreuve israëlienne, comment analyses-tu ces Championnats du Monde ?

H.N."Dans l'ensemble je suis déçue de ce mondial car les résultats sont bien en dessous de mes attentes. Au delà, du résultat je ne suis pas satisfaite de ma prestation car je n'ai pas réussi à m'exprimer dans des conditions qui me plaisent pourtant énormément (vent faible, mer plate, et conditions tactiques). Le résultat final reflète bien les difficultés que j'ai eu au niveau tactique, ce qui est habituellement un de mes points fort. Comme quoi chaque plan d'eau est bien spécifique, et j'ai encore beaucoup à apprendre ! En résumé, une expérience difficile, mais formatrice !"

"A quelques mois des J.O le niveau est important et la flotte très dense. Je compte bien élever mon niveau de jeu pour les prochaines compétitions de la saison, et surtout m'exprimer au meilleur de mes capacités ! Je garde ce qui a marché sur ce mondial pour la suite : Une bonne vitesse dans les conditions rencontrées et des progrès sur les départs. Rendez-vous à Hyères fin avril pour l'étape française du circuit de Coupe du Monde !"

Agenda : ISAF Sailing World Cup à Hyères du 25 avril au 1er mai 2016

En poursuivant votre navigation sur Maître CoQ, vous acceptez l'utilisation de Cookies pour réaliser des statistiques de visites.