Le Club Maître CoQ Avantages
Je me connecte
Ou


Mot de passe oublié
Je m'inscris
Ou

Et Neptune dans tout cela ?

3 janvier 2017

Neptune en latin, Poséidon en grec, Nethuns en étrusque… Dieu des Mers et des Océans et du règne aquatique, Neptune est le fils de Saturne et Rhéa, et le frère de Jupiter et de Pluton. Sacrée famille, car Saturne soit dit en passant mangeait ses enfants dès leurs naissances. Rhéa, en cachant Neptune, épargnera sa descendance, ce dernier sauvant ses frères. Pour célébrer tout cela, les trois enfants se partagent l’univers et Neptune devient le puissant Dieu au trident et à la longue barbe.

On imagine bien maintenant pourquoi Neptune est si important pour les marins. Il rétablit l’ordre après les tempêtes et remet les bateaux à flot. Imperturbable et craint, il soulevait des rochers avec son trident et formait une clôture infranchissable avec les flots. En résumé : mieux vaut être copain avec lui quand on est marin. Aussi dans la tradition marine, il est important de lui faire offrande lorsque l’on coupe l’équateur, la fameuse latitude 0°, celle qui affole les positionnements et qui fait « naviguer la tête à l’envers ». Le nord devient sud et plus d’un mois de navigation va se passer avec la lettre S (pour « Sud ») sur les classements. Il faut savoir que lorsque l’on navigue en équipage, il était de tradition de célébrer ce passage du nord au sud en faisant se déguiser les bizuths, ces derniers devant souvent boire un verre d’eau de mer devant les anciens déguisés en dieu marin. Une tradition encore forte aujourd’hui. Pour les marins en solitaire, personne à bord pour célébrer cela. Alors, il est coutume d’ouvrir une bouteille et partager à trois cette substance divine : une lampée pour le skipper, une goulée pour le bateau et une grande rasade pour l’océan. Est-ce que les marins y pensent pendant la course ? Si certains avouent qu’ils se doivent de respecter la tradition et qu’il vaut mieux avoir Neptune avec soi, d’autres après 50 passages de l’équateur n’y pensent même plus… En tous cas, nous pouvons être sûrs d’une chose : si Neptune n’aura pas une lampée de la part de tous les marins, il pourra constater qu’aucun déchet ne sera jeté à l’eau sur cette circumnavigation. Et ça, Neptune ne pourra jamais leur en vouloir !

En poursuivant votre navigation sur Maître CoQ, vous acceptez l'utilisation de Cookies pour réaliser des statistiques de visites.