L’inspiration à la base du design du prochain bateau Maître CoQ V

21 juin 2022

En juin 2021, Maître CoQ renouvelait sa confiance à Yannick Bestaven  et décidait de repartir sur une nouvelle campagne Vendée Globe afin de faire rayonner la “marque employeur” auprès d’un large public.  Que ce soit en externe avec un projet attractif et fédérateur, ou en interne afin de partager avec l’ensemble des collaborateurs les moments forts d’une nouvelle aventure, et tenter de revivre une victoire tronquée en 2021, pour cause de pandémie. 

Il y a tout juste un an le volailler vendéen lançait, pour la première fois de son histoire dans la voile, la construction d’un bateau neuf afin de se donner les moyens de remporter deux fois de suite le Vendée Globe. Jeudi 19 juin 2022, alors que la construction du plan Verdier conçu dans les moules du bateau du team américain, 11th Hours 2, touche à sa fin, les équipes de Maître CoQ et Yannick Bestaven ont dévoilé en primeur, lors d’un moment exclusif et convivial avec les collaborateurs de l’entreprise, le design de l’IMOCA Maître CoQ V, en phase avec le projet d’entreprise « Inspiré pour Demain ».

Nouvelle campagne, nouveau design pour des objectifs engagés 

« Notre Maître CoQ IV portait déjà nos ambitions sur le précédent Vendée Globe en arborant de nouvelles couleurs avec une dominante de noir, rouge et vert. Le design de Maître CoQ V est l’héritage du bateau vainqueur. Cependant, s’il reprend tous nos marqueurs, nous avons souhaité les renforcer », développe Roland Tonarelli, directeur général de Maître CoQ, avant de poursuivre, « sur l’étrave, nous retrouvons la célèbre crête rouge qui est doublée d’une crête verte. Quant à notre emblématique coq, il arbore, dans les voiles d’avant, une allure encore plus fière et plus conquérante.  Il est le symbole des 3650 collaborateurs et éleveurs qui font avancer Maître CoQ au quotidien malgré les tempêtes essuyées (pandémie  Covid et grippe aviaire) ces dernières années. 

Notre Maître CoQ V arbore un look et une signature sous la coque en adéquation avec notre plan de Progrès et plusieurs enjeux cruciaux que nous nous employons à relever :

> Mieux élever avec une démarche de progrès visant à défendre nos bassins d’élevage et favoriser le bien-être animal,

> Mieux nourrir avec une charte nutritionnelle engagée et la mise en place du nutri-score sur les produits pour davantage de transparence vis-à-vis des consommateurs.

> Mieux préserver avec un plan d’amélioration continue pour assurer demain la recyclabilité de nos emballages et gérer durablement les ressources.

> Et enfin, le Mieux vivre ensemble avec une priorité : une amélioration continue de la qualité de vie au travail, une politique de formation pour accompagner chaque salarié, l’accompagnement dans les projets associatifs de nos collaborateurs, ou encore l’embarquement des salariés dans le projet voile à travers divers évènements… »

Fort de ce nouveau design et pour la première fois avec un bateau neuf, le volailler vendéen est bien armé pour sa 4ème campagne consécutive et ainsi aller encore plus loin dans la rencontre avec son public et sur son territoire. 

« Nous souhaitons poursuivre notre développement au travers du plan de progrès de l’entreprise et être un acteur du dynamisme local afin de renforcer l’attractivité territoriale. Cette dimension que nous ambitionnons pour notre marque transpire au travers de notre projet voile aux côtés de Yannick et de son équipe.  Avec un monocoque plus technique et plus performant, nous nous donnons les moyens d’être compétitifs afin de répondre à nos objectifs. Grâce à cette nouvelle campagne sur le Vendée Globe, nous souhaitons également partager avec le plus grand nombre le futur Tour du Monde. Vivre ensemble cette aventure humaine hors norme et les moments conviviaux qui vont avec, que ce soit sur le village en amont, au départ ou à l’arrivée sur le chenal » conclut Roland Tonarelli.

 

Noir, rouge et vert, l’héritage du bateau vainqueur du Vendée Globe 2021

Du noir sur la coque et les voiles pour un Maitre CoQ V qui se veut racé et moderne.
Du vert sur tous les appendices : foils et safrans et sur la crête verte à l’étrave en adéquation avec les enjeux sociétaux de la marque
Du rouge, couleur historique de la marque, sur la crête à l’étrave, sur le CoQ dans les voiles d’avant et sur la casquette, sur le pont et sur le mât : « Seul mât rouge de la flotte IMOCA, à date. Un phare dans le bassin à Saint-Malo en novembre prochain, pour nous retrouver parmi les 138 bateaux engagés » sourit le skipper, Yannick Bestaven.