Brèves de courses

Jérémie Beyou, Finistérien d’origine, navigue sous les couleurs de Maître CoQ depuis 2012. Vainqueur en 2016 de la Transat New York – Vendée en 9 jours 16 heures et 57 minutes, il prendra le départ du Vendée Globe le 6 Novembre prochain. Un véritable challenge pour le skipper qui devra parcourir près de 40 000 km autour du monde, en solitaire, sans escale et sans assistance, sur son IMOCA 60 Maître CoQ, récemment équipé de foils.

Suivez la course au jour le jour dans la rubrique « Brèves de course » :

Jeremie Beyou, navigateur de 40 ans, né à Landivisiau (Bretagne, Finistère), débute la course au large en 2005. En 2012, Maître CoQ décide d’associer son image à Jérémie et son IMOCA 60, l’ancien Banque Populaire 2ème du Vendée Globe 2012.

Maîtrise et savoir-faire, engagement et exigence sont quelques-unes des valeurs à l’origine de ce partenariat. Un programme de sponsoring audacieux pour le volailler vendéen, dont l’objectif majeur en 2016 est le Vendée Globe, tour du monde en solitaire au départ et à l’arrivée des Sables d’Olonne.

Champion de France de course au large en 2002, triple vainqueur de la Solitaire du Figaro (2005, 2011, 2014), 2ème de la Route du Rhum (2014) et récent vainqueur de la Transat New York-Vendée en 2016, Jeremie Beyou s’est imposé dans le monde de la voile comme l’un des grands navigateurs de sa génération.

Le 6 novembre prochain, il prendra le départ de la 8ème édition du Vendée Globe sous les couleurs de Maître CoQ. Un véritable challenge pour le skipper finistérien, désigné comme l’un des favoris de cette course mythique.

Après le départ dans la baie des Sables d’Olonne, les 30 concurrents navigueront vers le Cap de Bonne Espérance, puis le Cap Leeuwin et enfin le Cap Horn. Ils remonteront ensuite l’Atlantique du Sud vers le Nord pour revenir au port des Sables d’Olonne, soit 24 394 milles à parcourir dans des conditions extrêmes (environ 39 250 kilomètres).

Le record de la course est détenu par François Gabart (MACIF) qui a remporté la dernière édition après 78 jours 2 heures 16 minutes et 40 secondes de mer. Jeremie Beyou, réussira-t-il à faire mieux à bord de Maître CoQ ? Réponse en début d’année 2017 !