Le Club Maître CoQ Avantages
Je me connecte
Ou


Mot de passe oublié
Je m'inscris
Ou

Premières options tactiques

12 novembre 2012

Quoi de plus naturel pour un marin que de larguer les amarres… mais, lorsqu’il s’agit de partir en solitaire pour un tour du monde, à l’heure des au revoir, même si la joie domine, cette amarre devient soudain plus lourde et plus longue que de coutume…
Samedi matin, sur le ponton du Vendée Globe, Jérémie Beyou a fait le plein de sentiments, le plein d’une énergie qui va le booster tout au long de sa course.

 

Prendre ses marques
Pas facile, en revanche, après des moments aussi intenses, d’instaurer en quelques heures une routine de solitaire en course, d’autant que la première nuit fut franchement agitée. Jérémie a prudemment préféré commencer par prendre ses marques avant de se lancer tête baissée dans la compétition : « il y avait plein de grains, il fallait régler les voiles en permanence et tout ranger à bord en même temps. Ma priorité était de prendre mes marques, gérer la tactique, faire marcher le bateau avec comme prérogative absolue de préserver le matériel. Certains ont choisi d’attaquer, ce n’est pas ma stratégie, il faut trouver le bon rythme » , notait Jérémie ce matin.

 

Ce lundi, le skipper Maître CoQ reste ferme sur cette volonté de prudence, le premier objectif étant de rester en course. Et, malheureusement, l’actualité de la course lui donne raison avec déjà deux abandons à déplorer. La stratégie est cependant au cœur des préoccupations de Jérémie Beyou qui, depuis hier, observe les fichiers météo en vue des premières options tactiques de ce tour du monde.

 

Du vent à l’Ouest
Ce matin, Maître CoQ glissait à 16-17 nœuds, poussé par une brise d’une trentaine de nœuds. Mais dès la nuit prochaine, le vent va progressivement s’évanouir. Une zone de calmes se profile en effet devant les étraves des solitaires du Vendée Globe, tandis qu’une dépression arrive par le nord-ouest. La problématique du moment est donc de se positionner de façon à traverser cette zone de calme au plus court. Jérémie projette d’aller « chercher » les vents générés par la dépression venue du large.

 

Au pointage de la mi-journée, la trajectoire de Maître CoQ montre clairement le choix tactique de son skipper : ça y est la régate planétaire du Vendée Globe 2012 est bel et bien lancée !

En poursuivant votre navigation sur Maître CoQ, vous acceptez l'utilisation de Cookies pour réaliser des statistiques de visites.