Le Club Maître CoQ Avantages
Je me connecte
Ou


Mot de passe oublié
Je m'inscris
Ou

Premières en série pour le Team Maître CoQ

30 août 2012

Premières navigations en configuration course et première sortie en solitaire avec son nouveau gréement, première banque image hélico aussi : le Team Maître CoQ est entré dans la dernière phase de préparation du Vendée Globe…

Le 31 juillet dernier, à Port la Forêt, le monocoque Maître CoQ était rééquipé de son nouveau mât. Depuis, Jérémie Beyou et son équipe enchaînent sorties en mer, tests techniques, validations…

À un peu plus de deux mois du départ du Vendée Globe, le Team Maître CoQ est bel et bien entré dans la dernière ligne droite de sa préparation, celle du détail qui compte, mais aussi, toujours et encore, de la fiabilisation maximum.

Nouveau mât, nouvelle bôme, nouvelles voiles : quelles sont tes premières impressions sur le gréement « course » de Maître CoQ ?
Jérémie Beyou : « Nous procédons étape par étape, nous testons tout, cherchant d’éventuels points de faiblesse. Nous vérifions tout ce qui pourrait être source de frottement, d’usure, d’étirement. Nous faisons des tests avec le constructeur et le chef de chantier. Nous nous posons un maximum de questions pour assurer un maximum de fiabilité. Au final, nous n’avons pour l’instant modifié que quelques réglages, d’autres petits tests sont en cours…
En termes de performance, ce mât est forcément très proche de l’ancien puisqu’il a été fait sur le même moule, mais il est un peu plus raide. Il est donc plus rassurant. En navigation, nous retrouvons les mêmes repères que précédemment.
Pour les voiles, là aussi, il y a eu pas mal de tests et quelques retours en voilerie, mais nous restons vraiment dans le domaine du détail. »

Le prochain stage à Port La forêt sera le premier test en configuration course avec les autres skippers du Pôle France Finistère Course au Large : à deux mois du départ, la comparaison avec les autres, c’est important ?
Jérémie Beyou : « Tout le monde sera effectivement en configuration course mais cela ne veut pas dire que tous vont donner le maximum. Nous allons bien sûr essayer de nous jauger les uns les autres, mais il ne faut pas se mettre de pression inutile par rapport à cela. Il est important de savoir prendre du recul concernant d’éventuelles différences de performances qu’il pourrait y avoir entre nous.
Nous nous préparons à ces stages comme pour une course : il faut que tout soit parfaitement opérationnel. Je serai seul à la manœuvre pendant le stage, tandis que Tanguy Brodu (chargé de l’électronique) en profitera pour calibrer le pilote et les outils de navigation, et il y aura un ou deux membres de l’équipe à bord pour m’aider à reconfigurer le bateau entre deux exercices. »

Courant août, tu as aussi navigué en solitaire : quels enseignements en as-tu tirés ?
Jérémie Beyou : « C’est important de passer du temps en mer, seul. Cela permet de se mettre un peu dans sa bulle et de caler une foule de petits détails liés à la vie à bord, au confort… C’est le genre de chose que l’on ne peut faire que dans ce type de sortie, d’autant que la météo était tranquille.
En revanche, samedi dernier, lors des prises de vues hélico, dans la brise, on a pu faire des tests de sécurisation. Chaque sortie est optimisée en fonction des personnes présentes à bord et des conditions météo. »

Dans les semaines à venir, le skipper Maître CoQ participera aux trois stages d’entraînements prévus par le Pôle France Finistère Course au Large ainsi qu’au Trophée Clairefontaine et au Trophée Azimut, course d’entraînement en solitaire, organisée à Lorient pour la Classe Imoca.
Mais, le 21 septembre, Jérémie Beyou a aussi un grand rendez-vous avec le chef Grégory Cuilleron pour un atelier cuisine « spécial fêtes » !

Programme de Jérémie Beyou
4 au 6  sept.    Stage Pôle Finistère Course au Large
3 et 7 sept.    Formations médicales
13 au 16 sep.    Trophée Clairefontaine
18 au 20 sept.    Stage Pôle Finistère Course au Large
21 sept.    Jérémie Beyou à l’Atelier des Chefs avec Grégory Cuilleron
26 sept.    Conférence de presse Vendée Globe
28 au 30 sept.    Trophée Azimut (course d’entraînement)
2 au 4 oct.    Stage Pôle Finistère Course au Large

La cuisine facile avec Maître CoQ et son skipper, sous la houlette du chef Grégory Cuilleron

Depuis qu’il a découvert les produits Maître CoQ, Jérémie en est devenu un véritable adepte, notamment des CoQ’Ailes ! Déguster des produits sains et protéinés sur le pouce, en mer ou entre deux préparations techniques et sportives, est idéal pour lui.

Cependant, comme tout le monde, le skipper Maître CoQ aime aussi prendre le temps de déguster de bons petits plats, à table, en famille ou entre amis.
C’est pourquoi, le 21 septembre, à Paris, il sera aux côtés du chef Grégory Cuilleron pour participer à des ateliers cuisine « spécial fêtes » !

En effet, à base des produits de fêtes Maître CoQ, il est possible de composer de véritables repas de gourmets, en très peu de temps et avec très peu de matériel. Pour un peu, pendant le Vendée Globe, s’il n’était pas concentré à 100 % sur sa course, Jérémie pourrait se concocter un repas de réveillon à bord de son 60 pieds Imoca !

En poursuivant votre navigation sur Maître CoQ, vous acceptez l'utilisation de Cookies pour réaliser des statistiques de visites.