Le Club Maître CoQ Avantages
Je me connecte
Ou


Mot de passe oublié
Je m'inscris
Ou

Poursuite en Manche, Jérémie Beyou 6ème à 8h

16 juin 2015

Comme attendu, la journée de lundi a été éprouvante à bord des 39 Figaro partis dimanche de Concarneau pour la troisième étape de la Solitaire du Figaro : ils ont en effet dû jouer avec les courants et les cailloux qui jonchent les côtes Nord de la Bretagne jusqu’à Roscoff. Certains y ont d’ailleurs laissé des plumes, à savoir l’Anglais Nick Cherry et Benjamin Dutreux, qui ont talonné à proximité de l’île de Batz (le père de Jérémie Beyou, qui habite à Carantec, s’est d’ailleurs porté au secours de ce dernier), les autres ont poursuivi leur route, avant de laisser l’île de Batz à bâbord et attaquer la traversée de la Manche en milieu de nuit au reaching, tribord amure (vent venant de la droite).

Dans le paquet de tête depuis lundi matin, le skipper Maître CoQ reste bien campé sur ses positions au sein d’un groupe de poursuivants (composé également de deux de ses rivaux au général, Xavier Macaire et Gwénolé Gahinet), en chasse derrière les deux leaders, Charlie Dalin et Yann Eliès. Comme la veille, la journée de mardi ne s’annonce pas de tout repos, car Jérémie, outre le fait de surveiller le trafic maritime intense à l’approche du rail d’Ouessant et en Manche, va devoir traverser une dorsale anticyclonique (zone de vents faibles) qui risque de provoquer un coup de frein général. Il s’agira ensuite de négocier au mieux une bascule au nord-ouest qui devrait permettre à tout ce petit monde de finir au portant vers Torbay mercredi. La messe est loin d’être dite…

 

Suivez la course en live sur le compte Twitter de Jérémie : @JérémieBeyou

Et sur la cartographie officielle : http://www.maitrecoq.fr/voile/actualites/cartographie.html

En poursuivant votre navigation sur Maître CoQ, vous acceptez l'utilisation de Cookies pour réaliser des statistiques de visites.