Le Club Maître CoQ Avantages
Je me connecte
Ou


Mot de passe oublié
Je m'inscris
Ou

Merci !

9 décembre 2012

Hier, dimanche 9 décembre, Jérémie Beyou sur Maître CoQ et Samantha Davies sur Saveol sont arrivés aux Sables d’Olonne après avoir été tous deux contraints à l’abandon du Vendée Globe, respectivement les 17 et 15 novembre derniers. Pour le skipper Maître CoQ, il était véritablement important de revenir aux Sables d’Olonne, mais Jérémie était loin de s’imaginer qu’il serait accueilli par 15 000 personnes… Reconnaissance, émotion, échanges avec les salariés Maître CoQ et le public : une journée absolument inoubliable !

A 14h30, hier, Maître CoQ pointe son étrave à quelques encablures de l’entrée du chenal des Sables d’Olonne. Le Saveol de Samantha Davies le suit à un demi-mille (900 m).
Après avoir affalé sa grand voile, Jérémie laisse passer Samantha la première… Ce ne sont pas quelques centaines de personnes, mais bien des milliers qui se sont massées tout le long du chenal de Port Olonna !

Plus de 15 000 personnes ont tenu à être présentes pour accueillir et acclamer les deux skippers. Jérémie, installé discrètement dans le cockpit de Maître CoQ, est réclamé par le public à l’avant du bateau. Comment ne pas saluer la clameur, les remerciements d’une foule aussi chaleureuse ?! Parmi elle, quelques poulettes et poussins, des fanions Maître CoQ, des banderoles témoignant tous d’une solidarité et d’une admiration profondes.

C’est beau, c’est émouvant, et comme le témoigne un internaute : « Nous, salariés de Maître CoQ, sommes derrière Jérémie et, même sur un échec nous nous devons de le soutenir, il a toute notre confiance car c’est un grand marin… »

Quelques minutes après avoir mis le pied à terre, Jérémie et Samantha ont pu échanger avec le public depuis un podium installé à cet effet. Le skipper Maître CoQ était ensuite attendu au palais des congrès des Sables d’Olonne afin de rencontrer les salariés du volailler vendéen.

 

Morceaux choisis…
Jérémie Beyou : « Merci à tous d’être là. Ce n’est pas évident à gérer pour moi parce que généralement, quand il y a beaucoup de monde comme ça,c’est que l’on a gagné une course, que l’on sabre du champagne… Là, ce n’est pas le cas, donc ce n’est pas évident pour moi.

Fanch m’a dit tout à l’heure « sors du cockpit pour saluer les gens. » Excusez-moi, je n’osais pas. Mais c’est comme ça aux Sables d’Olon ne, c’est comme ça en Vendée et même au-delà puisqu’on me dit que certaines personnes du public viennent de loin.

Cela m’aide forcément à avaler la pilule qui est un petit peu amère parce que lorsqu’on tape un ofni avec autant de malchance, ce n’est pas évident.

Donc merci encore à tous d’être venus aussi nombreux aujourd’hui !

Mon équipe technique a fait un énorme boulot, le bateau est en bon état. J’ai la chance d’avoir des partenaires. Il y aura d’autres courses, nous regardons vers l’avenir. »

En poursuivant votre navigation sur Maître CoQ, vous acceptez l'utilisation de Cookies pour réaliser des statistiques de visites.