Le Club Maître CoQ Avantages
Je me connecte
Ou


Mot de passe oublié
Je m'inscris
Ou

Maître CoQ est à bon port aux Sables d'Olonne

14 octobre 2016

© Olivier Blanchet / DPPI / Maître CoQ

© Olivier Blanchet / DPPI / Maître CoQ

 

Bonjour Les Sables d’Olonne

Parti jeudi à 8h30 de Lorient, l’IMOCA60’ Maître CoQ est arrivé moins de cinq heures plus tard au port des Sables d’Olonne après un convoyage express auquel a notamment pris part Stéphane Sallé, Directeur Général de Maître CoQ, impressionné par le comportement du bateau : « Nous avons eu des conditions idéales pour exploiter au mieux son potentiel, à savoir 25-30 nœuds de vent et une mer assez plate. J’ai rarement vu le compteur en-dessous de 23-24 nœuds. Moi qui n’avais pas navigué sur Maître CoQ depuis un an, je n’ai pas retrouvé le même bateau, il paraît beaucoup plus léger et maniable, il dispose d’une capacité d’accélération que je ne lui connaissais pas avant. » Arrivé à l’entrée du chenal vers 13h, Maître CoQ a retrouvé la place sur le ponton de Port Olona qu’il occupait en juin dernier après la victoire de Jérémie Beyou sur la transat New York – Vendée (Les Sables d’Olonne). « L’arrivée aux Sables marque une nouvelle étape du projet, elle concrétise tous les efforts qui ont été faits depuis presque quatre ans, poursuit Stéphane Sallé. C’est un premier objectif atteint d’être là à temps et dans les meilleures conditions, avec un bateau performant et un skipper qui a gagné la New York – Vendée en juin dernier. C’est une grande satisfaction de voir que tout s’est bien passé jusque-là. »

Trois semaines bien remplies

Pendant les trois semaines qui séparent l’ouverture du village officiel des Sables d’Olonne ce samedi 15 octobre, du départ de la huitième édition du Vendée Globe le 6 novembre à 13h02, Jérémie Beyou a un programme très précis, concocté avec son équipe bien en amont : « L’objectif est de laisser une place importante à la rencontre avec le public, les salariés, les partenaires et les médias, tout en gardant en tête qu’au bout de ces trois semaines, il y a un bonhomme qui part tout seul sur son bateau pour essayer de gagner une course de trois mois ! », explique le skipper. La première semaine sera la plus chargée, avec des réunions avec l’organisation de course, des rendez-vous médias, des séances de dédicaces pour le public et une présence forte de Jérémie et de son équipe auprès des invités de Maître CoQ. Le skipper sera « off » la seconde semaine, qui correspond aux vacances scolaires, ce qui lui permettra de la passer en famille, tout en restant physiquement actif. « Je vais rester aux Sables mais je ne viendrai pas sur le bateau. J’ai amené mes planches de surf et de paddle, un vélo, mon matériel de kite… Je veux éviter de prendre un rythme de terrien. L’objectif est de continuer à faire de l’exercice et de « bouffer de l’embrun », parce que c’est super important d’être en forme au moment du départ pour ne pas passer à côté du début de course. » Dans le même ordre d’idée, Jérémie effectuera deux sorties en mer à bord de Maître CoQ les 21 et 31 octobre pour « garder la main, remettre en route et vérifier une dernière fois tous les systèmes. » La troisième semaine sera consacrée en bonne partie aux sollicitations médiatiques, bien plus nombreuses cette année par rapport au précédent Vendée Globe. « Cela n’a rien à voir ! Comme j’ai eu plus de temps pour me préparer, que je me suis construit un palmarès sur le bateau en ayant pris des risques techniques, je suis considéré autrement par les médias. Ce n’est pas désagréable, il faut l’avouer », sourit Jérémie qui passera véritablement en mode course lors des trois jours précédant le départ, pleinement concentré sur la météo et le départ en lui-même.

Maître CoQ en force sur le village pour ses 50 ans

L’ouverture du village officiel du Vendée Globe aux Sables d’Olonne constitue un moment fort pour toutes les équipes de Maître CoQ mobilisées sur le projet, auxquelles Jérémie Beyou tient d’ailleurs à rendre hommage : « Les équipes commerciales et marketing de Maître CoQ travaillent depuis de longs mois pour accueillir le public, les salariés, les partenaires et les clients. Quand je vois tout ce qui a été accompli à tous les niveaux, je me dis que nous pouvons tous être fiers d’appartenir à cette entreprise. » Concrètement, Maître CoQ sera présent sur un stand dédié au cœur du village officiel, animé au quotidien par les collaborateurs de l’entreprise et au sein duquel sera accueilli le public. Jérémie Beyou et/ou des membres de son équipe y passeront régulièrement, notamment pour des séances de dédicaces ou pour saluer Captain CoQ, la mascotte qui déambulera dans les allées du village. Un autre espace, baptisé le Coq-Pit, proche du Village, sera consacré à l’accueil des salariés de Maître CoQ, des partenaires – notamment des éleveurs -, des fournisseurs et des clients de l’entreprise. « Nous avons prévu d’inviter à déjeuner ou à dîner l’ensemble des salariés de façon à fêter avec eux le cinquantième anniversaire de l’entreprise », souligne Stéphane Sallé. Des visites du bateau et du vieux gréement L’Etoile du Roi, présent dans le bassin de Port Olona, sont également prévues, ainsi que des moments de partage avec Jérémie Beyou. « Comme d’habitude, il se prêtera avec beaucoup de sympathie à ces rencontres », ajoute Stéphane Sallé qui conclut : « Nous avons vraiment voulu faire de cette avant-course un grand moment de convivialité, l’objectif est que toute la communauté Maître CoQ reparte de Vendée et des Sables d’Olonne avec le sourire. »

En poursuivant votre navigation sur Maître CoQ, vous acceptez l'utilisation de Cookies pour réaliser des statistiques de visites.