Le Club Maître CoQ Avantages
Je me connecte
Ou


Mot de passe oublié
Je m'inscris
Ou

Les ailes de Maître CoQ prennent forme !

18 janvier 2016

Le 60 pieds Maître CoQ se prépare activement pour la nouvelle saison. Toute l’équipe est à pied d’œuvre depuis près de deux mois pour donner des ailes au bateau skippé par Jérémie Beyou. Pierre-François Dargnies, Directeur Technique de Beyou Racing nous livre un aperçu de l’avancement du chantier en cours.

Aux dernières nouvelles en décembre, tous les éléments du bateau (mât, grééments…) avaient été retirés pour passer en révision, où en est-on un mois après ?

Pierre-François Dargnies, Directeur Technique : « L’arrivée des foils nous contraint en effet à certains aménagements sur le bateau. Le mât a été complètement révisé. Il subit actuellement une légère modification pour s’adapter aux foils. Les outriggers ont également été vérifiés et sont en cours de modification. Les pièces d’accastillage quant à elles ont été contrôlées et sont déjà remontées sur le bateau. Nous avons fermé le pont et le fond de coque. Nous sommes en train de positionner les renforts qui permettront d’accueillir les puits de foils. En parallèle, le moule de shaft (ndlr : partie droite du foil qui entre et sort du bateau) est terminé et le moule de tip (ndlr : le bout du foil qui reste toujours en dehors du bateau) est en cours de fabrication. Les moules de puits ont été fait, ce qui va nous permettre de commencer le drapage des puits rapidement. Nous avons encore beaucoup de travail mais la totalité de l’outillage devrait être terminée d’ici la fin du mois ».

 

En tant que Directeur Technique de l’équipe, quel est ton rôle sur ce chantier ?

 

P-F D : « Je coordonne tous les prestataires qui sont nombreux à travailler sur ce chantier. En ce moment, l’essentiel de mon travail se concentre autour des plans du bateau et des foils. Je travaille notamment sur le choix de l’échantillonnage et sur la géométrie du système. Comme nous travaillons avec des sociétés néo-zélandaises, le chantier ne s’arrête jamais. Nous recevons les plans la nuit, ce qui nous laisse toute la journée pour les analyser et faire nos retours. C’est un rythme de travail très intense ».

 

Quel est le programme de Jérémie pendant cette période de chantier ?

 

P-F D : « Jérémie est essentiellement sur une phase de préparation physique et de navigation. Il revient d’Australie où il a remporté la Sydney-Hobart. Depuis son retour, il navigue beaucoup en Moth à Foils. Il suit aussi le chantier de très près ».

En poursuivant votre navigation sur Maître CoQ, vous acceptez l'utilisation de Cookies pour réaliser des statistiques de visites.