Le Club Maître CoQ Avantages
Je me connecte
Ou


Mot de passe oublié
Je m'inscris
Ou

le Top 5, un objectif réalisable

16 juin 2013

Le skipper Maître CoQ est arrivé 10è de la troisième étape de la Solitaire du Figaro entre Gijon et Roscoff, longue de  436 milles.  Huitième à 13 minutes du Top 5 au classement général, il renoue avec l’extrême exigeance de cette course et fait le point avant la dernière étape qui s’annonce coriace. Mais il est  bien sûr heureux d’arriver à Roscoff où il retrouve sa famille, ses amis et le plan d’eau sur lequel il a découvert et aimé la voile.

Un joli coup ne suffit pas
Au départ de Gijon, Jérémie Beyou faisait une très belle démonstration en pointant aux avant-postes. Mais il a cherché à se décaler sur la gauche du plan d’eau, modérément mais toutefois trop : « Les gars ont lofé pour se dégager un peu de la zone de calmes et j’ai accompagné le mouvement.  C’est l’escalade et je suis sorti de ma trajectoire météo en étant un peu plus dessous. J’ai commencé à partir à gauche tout en sachant que le vent allait partir à droite au final. J’ai eu du mal à rattraper ensuite mon décalage. En position intermédiaire, j’ai limité les dégâts par rapport à d’autres.  On n’a pas le droit de rater quoi que ce soit, pas un seul coup. Et même quand tu fais un joli coup il faut déjà penser aux suivants. »
La remontée vers l’île d’Yeu puis le long des côtes bretonnes ne permettront pas de changer la donne. Jérémie arrive dixième à 33 minutes et 24 secondes du vainqueur, Morgan Lagravière (Vendée).

« Un an de trucs et astuces »
Jérémie Beyou court là sa 13è Solitaire du Figaro … Il a acquis une expertise exceptionnelle qui, cependant ne le satisfait pas totalement. Tandis qu’il quittait momentanément le circuit Figaro durant deux ans afin de préparer le Vendée Globe, d’autres optimisaient leur savoir-faire : « C’est très difficile la Solitaire du Figaro. J‘ai la vitesse pour terminer dans les dix premiers mais je n’ai pas encore retrouvé l’aisance, j’ai besoin de me concentrer énormément. Ce sont des réflexes à acquérir après des heures de barre et d’entraînement. La série augmente d’année en année, les leaders trouvent toujours des petits plus en vitesse et si tu pars, tu as perdu un an de trucs et astuces. En six mois tu récupères un bon niveau quand tu t’entraînes au Pôle Finistère Course au Large mais tu ne récupères pas tout. Il faut un peu d’humilité. C’est une discipline très exigeante. Il faut se remettre à l’ouvrage en permanence. Si ce n’est pas cette année, l’année  prochaine, je serai encore plus compétitif. »

Le Top 5, le podium ?
Tout est possible !
Au classement général, le skipper Maître CoQ conserve la 8è place mais se rapproche de la tête de flotte. Alors qu’il pointait à 2h  03′ du leader Yann Eliès (Queguiner Matéiraux – Leucémie Espoir) à Gijon, il ne distance plus le nouveau leader Frédéric Duthil (Sepalumic) que de 1h 13′ 33 ». Et, parmi les prétendants à la victoire, il n’est pas le seul à se retrouver, pour l’instant, exclu du podium, Armel le Cléac’h (Banque Populaire), Michel Desjoyeaux (TBS), pour n’en citer que quelques uns : « Il y a eu des chamboulements au classement et notamment tout devant, la casse de Yann Eliès, le bon coup de Morgan Lagravière (Vendée). Cela peut se reproduire. La dernière étape sera très corsée. Il ne faut donc pas imaginer que le podium soit définitivement enterré. L’objectif réalisable est de faire dans les cinq premiers, il faut bien sentir les coups et arriver à se démarquer. »

Arriver chez soi…

C’est la première fois que la Solitaire du Figaro fait escale en baie de Morlaix grâce au nouveau port de Roscoff en eau profonde, une satisfaction pour le skipper Maître CoQ. En effet, Jérémie en profitera pour faire découvrir son Imoca 60 à ses partenaires régionaux, à quai bord à bord avec le Figaro Maître CoQ :« La baie de Morlaix c’est là où j’ai tiré mes premiers bords, en dériveur puis en habitable. C’est vraiment un chouette moment qu’une course comme la Solitaire du Figaro y arrive pour les habitants,  les coureurs et notamment pour moi qui suis issu de cette filière de baie de Morlaix ! » 



Le départ de la 4è et dernière étape à destination de Dieppe, aura lieu jeudi 20 juin à 13h00.

Classement Etape 3 (avant jury)
1. VENDEE Morgan Lagravière

2. GENERALI Nicolas Lunven + 18’ 10’’

3. SKIPPER HERAULT Xavier Macaire + 19’ 15’’

4. SKIPPER MACIF 2012 Fabien Delahaye + 19’ 58’’

5. TBS Michel Desjoyeaux + 20’ 30’’

6. DLBC Yoann Richomme + 24’ 07’’

7. AGIR RECOUVREMENT Adrien Hardy + 24’ 58’’

8. SEPALUMIC Frédéric Duthil + 26’ 34’’

9. CERCLE VERT Gildas Morvan + 27’ 50’’

10. MAITRE COQ Jérémie Beyou + 33’ 24’’
… 41 partants

Classement général provisoire après 3 étapes (avant jury)
1. SEPALUMIC Frédéric Duthil

2. VENDEE Morgan Lagravière à 29’ 56’’

3. GROUPE QUEGUINER – LEUCEMIE ESPOIR Yann Elies à 32’ 28’’

4. SKIPPER HERAULT Xavier Macaire à 45’ 35’’

5. DLBC Yoann Richomme à 1h 00’ 20’’

6. GENERALI Nicolas Lunven à 1h 03’ 03’’

7. GROUPE FIVA Alexis Loison à 1h 07’ 21’’

8. MAITRE COQ Jérémie Beyou à 1h 13’ 33’’

9. SKIPPER MACIF 2012 Fabien Delahaye à 1h 17’ 21’’

10. SHELTERBOX – DISASTER RELIEF Sam Goodchild à 1h 40’ 13’’

… 41 partants

En poursuivant votre navigation sur Maître CoQ, vous acceptez l'utilisation de Cookies pour réaliser des statistiques de visites.