Le Club Maître CoQ Avantages
Je me connecte
Ou


Mot de passe oublié
Je m'inscris
Ou

La délivrance est proche

23 janvier 2017

C’est ce lundi que Jérémie Beyou devrait en finir avec son Vendée Globe après un peu plus de 78 jours de mer. Ralenti tout le week-end dans une zone sans vent, le skipper de Maître CoQ est attendu dans la soirée sur la ligne d’arrivée aux Sables d’Olonne.

Tout le week-end, l’ETA (heure d’arrivée estimée) de Jérémie Beyou en Vendée n’a cessé de changer au gré des changements d’humeur d’une météo décidément bien capricieuse. Alors qu’il espérait initialement en terminer ce lundi à la mi-journée, le skipper de Maître CoQ a vécu un dernier week-end au ralenti, au point même d’être complètement arrêté dimanche au large de la pointe de la Bretagne. En 24 heures, il a ainsi parcouru moins de 100 milles, du jamais vu pour lui depuis son départ du Vendée Globe le 6 novembre dernier. Il a en outre dû beaucoup manœuvrer pour tenter de trouver des filets d’air à même de le faire redécoller, tout en surveillant le trafic maritime intense à proximité du DST (dispositif de séparation du trafic) d’Ouessant.

Ce lundi à 9h, Maître CoQ, qui avançait à 7-8 nœuds, pointait à 115 milles du but, son skipper ayant récupéré un petit flux d’est pour reprendre un peu de vitesse. La dernière ETA faisait état d’une arrivée possible « entre 18h et minuit », soit après 78 jours et quelques heures. A terre, toute son équipe s’affaire pour réserver le meilleur accueil à celui qui s’apprête à prendre la troisième place du Vendée Globe 2016/2017.

En poursuivant votre navigation sur Maître CoQ, vous acceptez l'utilisation de Cookies pour réaliser des statistiques de visites.