Le Club Maître CoQ Avantages
Je me connecte
Ou


Mot de passe oublié
Je m'inscris
Ou

Jérémie Beyou fera équipe avec Christopher Pratt - Mise à l'eau du Maître CoQ 2

23 avril 2013

Alors que Jérémie Beyou est chaque jour un peu plus concentré sur la prochaine Solitaire du Figaro, c’est son monocoque Imoca Maître CoQ 2 qui a été mis à l’eau ce mardi à Lorient. L’ex-Banque Populaire d’Armel Le Cléac’h (et ex Foncia 2 de Michel Desjoyeaux) porte désormais les couleurs du spécialiste du poulet sous toutes ses formes. Et c’est Christopher Pratt, futur co-skipper de Jérémie Beyou sur la Transat Jacques Vabre 2013, qui va prendre en charge les premières mises au point.

 

En deux mois, le Team Maître CoQ a réalisé un check complet de son nouveau Imoca 60. Le bateau a été entièrement démonté, expertisé, radiographié, testé : coque, quille, bulbe, vérin, gréement, accastillage, tout y est passé. Chaque point d’usure a été vérifié, chaque pièce usée remplacée.
Le gréement en PBO (fibre composite) a laissé place à des espars en carbone (plus raides, plus résistants dans le temps, avec une meilleure pénétration dans l’air…). Les aménagements et équipements intérieurs ont été allégés : « Pour une transat on a besoin de moins de matériel que pour un tour du monde, on a gagné ainsi pas loin de 100 kg », souligne le skipper Maître CoQ.
Pas de révolution donc au cours de ce premier chantier technique, mais de la fiabilisation et quelques adaptations en vue du programme de courses 2013.

 

Études d’optimisation en cours

Parallèlement à ce travail, des études d’optimisation ont été lancées avec les cabinets d’architecture navale VPLP et Verdier, concepteurs de ce bateau. « Nous ne pouvions rien lancer avant les décisions de la Classe Imoca sur l’évolution de la jauge. Si des optimisations sont décidées pour le chantier de juillet, il ne s’agira de toute façon pas de grosses modifications, car il faut ensuite du temps pour les valider », précise Jérémie Beyou.
Un travail est enfin en cours sur le nouveau jeu de voiles du Maître CoQ 2 à réaliser pour la Transat Jacques Vabre : « Avec Christopher, nous réfléchissons aux meilleurs choix à faire en fonction du parcours de la course et des statistiques météo. »

 

Une équipe d’experts

Accaparé par la préparation de la Solitaire du Figaro, le skipper Maître CoQ va déléguer le travail d’étalonnage et de validation qui sera réalisé au cours des premières sorties en mer. Le staff de Jérémie sera pour cela solidement épaulé par Christopher Pratt, qui a déjà passé deux saisons à bord de ce bateau aux côtés d’Armel Le Cléac’h, par deux membres du Team Banque Populaire et l’ex-boat captain du 60 pieds.
« J’ai navigué et travaillé sur ce bateau pendant les deux dernières saisons. Je vais pouvoir apporter quelques éléments et pistes de travail à l’équipe de Jérémie. Avec le Team Banque Populaire, je travaillais notamment sur les polaires de vitesse (diagramme donnant la vitesse d’un bateau en fonction de la direction et de la force du vent ; chaque polaire est réalisée avec des réglages et des configurations de voiles différentes afin de repérer la plus performante, pour chaque condition météo, ndlr). Même si le mât et les voiles changent, les grands repères restent les mêmes », détaille Christopher Pratt.

Jérémie Beyou aura cependant le plaisir de monter à bord de son bateau à l’occasion du Grand Prix Guyader, à Douarnenez, juste après sa participation à la Solo Concarneau en Figaro Bénéteau.
L’entraînement en double pour la Transat Jacques Vabre débutera en août, après un deuxième chantier technique, prévu en juillet.

 

Christopher Pratt intègrera le Team Maître CoQ le 29 avril pour les premières mises au point de l’Imoca 60 mais aussi pour épauler Jérémie sur la Solitaire du Figaro.

Jérémie Beyou, skipper Maître CoQ : « c’est une chance pour nous d’avoir Christopher au sein de l’équipe. Après ses saisons sur DCNS puis au sein du Team Banque Populaire, c’est un de ceux qui connaissent le mieux les Imoca 60, aujourd’hui. Il fait, à mon sens, partie de ceux qui ont des chances et qui mériteraient d’être au départ du prochain Vendée Globe.
Il maîtrise les contraintes de la navigation en double et nous nous connaissons depuis dix ans : nous nous entendons très bien.
Et c’est d’autant plus une chance de l’avoir dans l’équipe qu’il connaît le bateau par cœur pour avoir fait deux saisons à bord de ce bateau. Sa connaissance technique nous fait gagner beaucoup de temps. On a déjà tous les chiffres, tous les repères… Nous allons pouvoir entrer très vite dans le vif du sujet. »

 

Christopher Pratt, co skipper de Maître CoQ : «  C’est un plaisir de pouvoir participer à la prise en main de ce bateau et de faire profiter de mon expérience acquise à bord lors des deux dernières saisons avec Armel Le Cléac’h.
Mais, même si cela avait été sur Maître CoQ 1, nous avions convenu de participer à la Transat Jacques Vabre. Nous nous entendons très bien, nous avons l’habitude de travailler et de naviguer ensemble : nous savons que nous serons en phase, car nous avons la même approche de la navigation et de la stratégie. »

Son rôle à bord du Maître CoQ 2

Christopher va travailler sur le choix des voiles, aider à la prise en main du bateau par l’équipe et apporter des pistes de réflexion pour de potentielles optimisations en vue de la Transat Jacques Vabre.

Son rôle sur la Solitaire du Figaro

Christopher collabore avec Jérémie sur la Solitaire du Figaro depuis 2005. Quelques jours et quelques heures avant le départ, il prépare un road book personnalisé pour le skipper Maître CoQ. « Comme je connais bien Jérémie, son potentiel, sa façon de naviguer, ses concurrents et la course, je peux préparer une stratégie très affinée sur la gestion de course, les manœuvres, les moments où il faut attaquer, etc. »

En poursuivant votre navigation sur Maître CoQ, vous acceptez l'utilisation de Cookies pour réaliser des statistiques de visites.