Le Club Maître CoQ Avantages
Je me connecte
Ou


Mot de passe oublié
Je m'inscris
Ou

Départ de la 2ème étape : Une longue étape de près

8 juin 2015

La deuxième étape de la Solitaire du Figaro Eric Bompard Cachemire est partie dimanche de Sanxenxo à destination de Concarneau sur un parcours modifié par la direction de course en raison d’un coup de vent attendu ce lundi au nord-ouest de l’Espagne. Jérémie Beyou et ses concurrents ont eu le droit à une première nuit fastidieuse pendant laquelle il a fallu composer au près avec des vents mous et erratiques.

 

Le début de la seconde étape à destination de Concarneau a été tout aussi complexe à négocier que l’arrivée à Sanxenxo, le vent étant peu à peu tombé sur les 39 solitaires, partis dimanche à 14h55. Au moment de s’élancer, Jérémie Beyou confiait : « Cette étape s’annonce compliquée parce qu’il n’y a pas de vent jusqu’au Cap Finisterre. Il y aura ensuite beaucoup de vent, mais ce ne sera que du près, c’est-à-dire des manœuvres à faire avec beaucoup de bateaux dans un petit périmètre. » Dans ces conditions, la remontée des côtes galiciennes s’est apparentée à une loterie qui a totalement chamboulé les classements successifs. La direction de course ayant décidé de fixer un point de passage obligatoire au nord de Gijon pour éviter que la flotte ne s’éparpille.

 

Aux alentours de la 20e place lundi matin à moins de 2 milles de la tête, le skipper de Maître CoQ espère dans ces conditions combler une partie du retard concédé à Sanxenxo. « Je suis concentré et conquérant. J’ai l’habitude d’être rapide au près dans les conditions de brise. »

En poursuivant votre navigation sur Maître CoQ, vous acceptez l'utilisation de Cookies pour réaliser des statistiques de visites.