Le Club Maître CoQ Avantages
Je me connecte
Ou


Mot de passe oublié
Je m'inscris
Ou

Beyou - Pratt, le binôme stratégie

30 octobre 2014

Quand le soleil est là, tout va !

Douceur incroyable et lumière de rêve à Saint-Malo : la météo est idéale pour préparer sereinement le départ de la Route du Rhum – Destination Guadeloupe.

Mais que l’on ne s’y méprenne pas, dimanche, le gris sera de retour dans le ciel breton et les solitaires le savent bien. À 4 jours du départ, les fichiers météo commencent à être regardés avec  attention.

Pour Jérémie Beyou, c’est Christopher Pratt qui planche sur la stratégie de ses premières heures de course…

Route du Rhum 2014 - Maître CoQ - Jérémie Beyou : Beyou-Pratt, le binome stratégie

En mer, Jérémie Beyou sera seul à analyser ses données météo et à prendre ses décisions tactiques. Mais, jusqu’au départ, il a le droit de se faire aider. Christopher Pratt, son complice « stratégie » de longue date, est l’homme de la situation.

Ils travaillent en binôme depuis 2005 (10 ans !), année de la première victoire de Jérémie sur la Solitaire du Figaro. Autant dire que la communication est fluide entre eux. Christopher connaît Jérémie par cœur, ses attentes, son potentiel… Une complicité indispensable pour cet exercice bien particulier qu’est le routage : préparer la course d’un autre.

Comment prépare-t-on une transat en solitaire ?

Christopher Pratt : « Contrairement à une Solitaire du Figaro où il faut tenir compte des forces et faiblesses de la concurrence pour établir une stratégie, sur la Route du Rhum, on centre l’analyse sur la course de Jérémie, en tenant compte du potentiel du bateau, sa manière de naviguer et ses objectifs. »

Quels sont ces paramètres, humains et techniques, qui seront les clés de votre stratégie ?

Christopher Pratt : « Le bateau : c’est l’un des meilleurs de la flotte IMOCA. Même si ce n’est pas le plus affûté suite aux chantiers techniques réalisés cet hiver sur PRB et Macif, Maître CoQ 2 est très polyvalent, il n’a pas de trou de performance.

 

Le skipper : Jérémie est triple vainqueur de la Solitaire du Figaro, c’est donc clairement l’un des meilleurs skippers en solitaire du moment. L’un de ses gros atouts est sa capacité à repousser ses limites. Il est capable d’aller puiser loin dans ses ressources, au-delà de la moyenne…
C’est le profil idéal pour une Route du Rhum qui est une épreuve dure : 10 à 13 jours très exigeants moralement et physiquement. Cela correspond bien à son tempérament.
Par ailleurs, sa victoire l’été dernier sur la Solitaire du Figaro lui apporte une certaine sérénité. Bien sûr, Jérémie n’est pas du genre à se reposer sur ses lauriers, il est dans la projection, la compétition et la volonté de réussir. Mais là, il n’a rien à perdre, tout à gagner. C’est une position idéale pour aborder cetteRoute du Rhum – Destination Guadeloupe. »

Comment fonctionne votre binôme ?

Christopher Pratt : « J’ai l’avantage de très bien connaître le bateau et Jérémie. Nous n’avons pas besoin de discuter pendant des heures pour nous comprendre. Mon travail vient en complément de l’analyse météo et stratégique réalisée par le Pôle Finistère Course au Large. J’y apporte une approche personnalisée. » 

 

Quel est ton rôle à J – 3 ?

Christopher Pratt : « Il me semble vraiment important que Jérémie se garde du temps pour profiter pleinement de ce qui se passe à Saint-Malo en ce moment. C’est un événement exceptionnel, ça n’arrive que tous les 4 ans, ça galvanise. Il faut donc qu’il puisse prendre du recul par rapport à la météo.

 

Mon rôle est de lui apporter la vision la plus claire possible des premières heures de course. Sud ou Nord sera sans doute la grosse question : j’y travaillerai la nuit et le matin avant le départ pour lui fournir les infos les plus complètes et à jour possible. Ensuite, ce sera à lui de prendre sa décision. »

Christopher Pratt a intégré le Team Maître CoQ en 2013 pour participer aux mises au point du Maître CoQ 2 (ex Banque Populaire d’Armel Le Cléach’ avec qui il avait collaboré pendant deux saisons) et en amont de la Transat Jacques Vabre qu’il a disputée aux côtés de Jérémie.

Les deux hommes se connaissent très bien, s’apprécient et se respectent. Ils ont la même approche de la course au large.

Pour le clin d’œil, il y a 4 ans, sur la Route du Rhum 2010, c’était Jérémie qui avait préparé la stratégie de course de Christopher : chacun son tour !

En poursuivant votre navigation sur Maître CoQ, vous acceptez l'utilisation de Cookies pour réaliser des statistiques de visites.