Le Club Maître CoQ Avantages
Je me connecte
Ou


Mot de passe oublié
Je m'inscris
Ou

Belles vitesse, petits plaisirs

3 décembre 2012

Ça y est, le Team Maître CoQ a touché les vents portants de la belle dépression qui va toucher l’Irlande en ce début de semaine.

La cadence s’est franchement accélérée à bord de Maître CoQ, mais Jérémie, Bruno et Christopher ont pris leur rythme de marins : travail, prudence, recherche d’optimisation et… petits plaisirs venus de terre. Dans l’hémisphère sud, la tête de flotte double ce matin le cap de Bonne Espérance.

Temps d’automne en hémisphère nord ou ambiance de mers de sud pour l’hémisphère sud : pour Maître CoQ comme pour les solitaires du Vendée Globe, le vent souffle, fort, une longue houle du large fait surfer les carènes, le ciel est gris, il pleut un peu, mais les marins sont heureux : ça glisse !

Fini le près et le bateau qui cogne, fini les petits airs qui demandent mille et un réglages en permanence, l’heure est à la vitesse : ça file vite à bord de Maître CoQ avec des pointes à 26 nœuds ! …mais la prudence reste plus que jamais de mise, en perspective des courses à venir.

Et, que l’on soit en mer ou à terre, le mois de décembre est celui de Noël ! Jérémie n’a donc pas résisté au plaisir d’ouvrir les petits cadeaux préparés par ses proches avant le départ…

L’entrée dans les 40èmes  

En course, ça y est, ils sont dans les 40èmes rugissants. L’ambiance a radicalement changé. La douce chaleur des tropiques est dans le sillage des bateaux de tête. Le froid commence à s’installer, le gris est là, le vent et la houle sont eux aussi de la partie. Les speedomètres ont pris des couleurs à l’approche de ces latitudes sud avec des moyennes de 20 nœuds et un record sur 24h décroché par Jean-Pierre Dick.

Les trois leaders se sont regroupés à l’approche de cette première porte de passage obligatoire, située dans le sud du Cap de Bonne Espérance. 15 petits milles nautiques séparent les trois premiers, moins de 200 pour le top 5. Mais, désormais, la course sera plus rythmée par la négociation des dépressions successives qui « tournent autour de l’Antarctique » que par la stratégie de ses voisins de houle.

À partir d’aujourd’hui et pour les 4 semaines à venir, le leitmotiv de ces solitaires sera la gestion de leur matériel. Leur obsession sera la recherche de l’équilibre entre performance et prudence au cœur de ces mers hostiles.

Message de Jérémie du 2 décembre, au soir

Salut,

On dirait le sud …

On est un peu en symétrie avec les copains en tête du Vendée : on surfe au portant devant un front, cap à l’Est. Vent de 25 nœuds, mer de dos, pointes de vitesses à 26nds. On en profite un peu, mais on ne se permet que des petites pointes : bateau sous toilé, prudence de rigueur. C’est drôle comme quand je suis en course je me pose moins de questions. Là, en convoyage je suis tellement plus inquiet ! Donc oui, définitivement je préfèrerais faire cap à l’Est, mais dans l’hémisphère sud en ce moment …

Anyway, on a profité des derniers jours pour déballer les petits plats prévus pour se remonter le moral : plats cuisinés Marie à base de volaille Maître CoQ, et petits plats maison (bœuf, foie gras) du restaurant l’Insolite à Douarnenez… un vrai régal !
Et puis ma petite femme et les copains m’avaient préparé un calendrier de l’avent avec plein de petites surprises dedans. Comme un petit garçon curieux, j’ai évidemment ouvert toutes les dates du 1° au 24 décembre : super sympa, merci les amis !

Voilà, 35nds prévus cette nuit, en plus des cargos et des premiers pêcheurs. La mer sera forte. Dès que je rentre à terre, je recommence à  naviguer, faire de la prépa physique. Évidemment, c’est aussi le temps du débriefing technique de ce petit mois de mer avec le team Maître CoQ. Nous avons pas mal bossé sur les améliorations apportées au bateau ces jours-ci. Nous allons vite nous remettre à l’œuvre pour être encore plus compétitifs.

Bonne nuit de Maitre CoQ !

Jérémie

En poursuivant votre navigation sur Maître CoQ, vous acceptez l'utilisation de Cookies pour réaliser des statistiques de visites.